Mes adresses Edimbourgeoises

Vous avez décidé de vous mettre au vert et partez direction Edimbourg, le guide du routard en poche !

guide  ecosse-edimbourg-view-c-eas-art

Pour casser la croûte j’avoue que c’est l’un des meilleurs guide ! Exit le routard pour cette fois ! Sans aucune prétention avec cette article j’ai décidé de me mettre dans la peau de votre guide culinaire écossais et vous donner ainsi les quelques adresses que j’ai testé : vous ne serez pas déçu !

Jacob Bakery

En français cela se traduit Pâtisseries  Jacob. La politique de la maison est le savoir faire artisanal, le fait maison avec des produits de qualité, et l’inspiration des autres pays réputés en viennoiseries et pâtisseries (France, Allemagne, Autriche ….). Mais ce n’est pas qu’une pâtisserie, on y trouve également des sandwiches aux légumes, des tartes,  quelques plats et des salades.                                                jacob-bakery  jacob

Avec une amie nous sommes passées devant sans dire un mot, et arrivées au bout de la rue nous avions toutes deux sans le savoir repéré cette adresse. Demi tour direct pour déguster leurs petits plats. L’endroit est très cosy, on se croirait un peu dans une maison  avec un coin salon et un autre salle à manger.  Outre le fait de se restaurer on peut aussi y acheter quelques produits.

jacob-food

Salade de pâtes et patates douce, friand au porc

Vous pouvez y aller les yeux fermés. Apparemment, il y en aurait également en Angleterre.

Adresse : 62 Haymarket Terrace  ou 42 Southbridge

The Kenilworth

Un vrai petit pub dans la pur tradition britannique comme je les aime !! L’endroit est tout petit avec le bar imposant situé au milieu entouré de machines à jouer,  mais très agréable et tranquille.  On y mange bien évidemment de la nourriture de pub : Burger, Beef and Ale Pie, Fish and Chips, Nachos with cheese and guacamole, Haggis …. Il y a également une salle à l’arrière qui ce soir là était privatisée.

   The Kenilworth, Rose Street, Edinburgh (exterior)    kenilworth

Un conseil, n’hésitez pas à pousser la porte, commandez une bière, partagez des nachos avec vos amis, goutez leur bonne Beef and Ale pie (ou le haggis) et appréciez.

Le pub se situe dans une petite rue atypique de la nouvelle ville parallèle à Princes Street au 152-154 Rose street.

Filling Station

Passons de l’autre coté de Rose street pour déguster de bons burgers dans un restaurant au style un peu kitchouné mais où cette fois ci vous pouvez venir en famille, l’espace est suffisamment grand pour accueillir tout un groupe filling-station  pull-pork

Les cocktails sont très bons et les burgers fondent dans la bouche ! Pour ceux qui n’ont jamais essayé le pull porked burger je vous le recommande vivement ! Il s’agit d’un burger avec un steack et du porc effiloché à la sauce barbecue. A tomber ! Pour les amateurs de burger vous aurez du choix !

Adresse : 66 Rose Street

N°1 High Street

Si vous vous baladez sur la royale mile vous devriez croiser à l’angle d’une rue le N°1 High Street, pub typiquement Écossais. Le sentiment quand on rentre dans ce pub est indescriptible.  On a l’impression d’être dans un lieu ancien remis au goût du jour avec ses murs aux pierres apparentes et les barils de whisky sur le mur ! J’adooore  !! Un coté vieux pub mais tellement rassurant. C’est mon coup de coeur.

high-street-view

N’hésitez pas à vous imposer pour trouver une place car elles sont chères ! Souvent on se dit la nourriture des pubs au Royaume-Uni n’est pas top. Cela peut être vrai en effet mais pas partout. Le Kenilworth et N°1 High Street vous prouvent le contraire.

high-street high-street-fish scone

Dégustez le Fish and Chips ou la Beef and Ale pie (la meilleure que j’ai mangé) et terminez avec un Scone maison (ah les Scones et moi c’est une vraie histoire d’amour).

Vous l’aurez compris c’est le passage obligé pour se restaurer à Edimbourg :  1 High Street

Jamie’s Italien

Vous désirez dîner un soir sur George Street ? J’espère que votre porte monnaie vous le permettra. Cette avenue de la nouvelle ville n’est pas donnée. Nous ne sommes pas au Fouquet mais les prix restent tout de même élevés. George Street recèle de restaurants et boutiques branchés.

Nous avions écumé toute la rue en quête d’un dîner. A savoir qu’après 20h dans certains restaurants il est difficile de se faire servir. Tous les restaurants de Georges Street ressemblent à des monuments historiques (vous me direz c’est normal car les trois quarts des bâtiments de la ville d’Édimbourg sont reconnus comme monuments historiques).

jamie

jamie-chef

Nous finissons par nous décider et nous arrêtons devant un monument gigantesque ressemblant plus à un opéra qu’à un restaurant. Il s’agit du Jamie’s Italian . Vous connaissez  tous Jamie Oliver,  le Cyril Lignac anglais. Eh bien il a ouvert une chaîne de restaurants Italiens. Les plats sont travaillés de manière originale. Le cadre est magnifique et le service au top !!! Le rapport qualité prix se vaut très bien !

        jamies-2      italien

Adresse : The Assembly Rooms – 54 George Street

Pâtisserie Valérie

Que serait un voyage en Écosse sans Scones : un crime !!!!  C’est après une longue journée de marche que nous découvrons l’enseigne suivante : Pâtisserie Valérie venant du pays des frites , La Belgique. C’est l’endroit idéal pour faire un petit tea time ou un breakfast (ça change du Starbucks).                                                            valerie  ptit-dej

Vous pouvez en trouver un petit peu partout en Écosse et Angleterre car c’est une chaîne.
Voici deux adresses Edimbourgeoises : 25 George IV Bridge  ou 158-162 Rose Street.

Hotel Chocolat

Envie de manger du bon chocolat en Écosse c’est possible ? Bien sûr et cela se passe à l’Hôtel Chocolat. Ce n’est pas vraiment un café mais plutôt une boutique. C’est tout au fonds du magasin que se trouve le petit (il doit y avoir 10 places pas plus) salon de thé (de chocolat ici). Un très bon moment pour un petit quatre heures. Je peux vous dire que le chocolat ici est artisanale et onctueux ! Un vrai régale 🙂

   hotel-chocolat-cafe       hotel-chocolat

Venez adoucir vos papilles ici : 7A Frederick Street

J’espère avec ce petit article vous avoir ouvert l’appétit et donné envie de tester ces différentes adresses 🙂

Publicités

La Ferme

la ferme

Auteur : Tom Rob Smith

L’Histoire :

Daniel vivant avec son petit ami Mark à Londres, reçoit un appel inquiétant de son père au sujet de sa mère qu’il a dû faire interner. Puis c’est au tour de sa mère de l’appeler afin de lui demander de l’aide. Ce dernier était loin d’imaginer que son monde pourrait un jour basculer. Il croyait ses parents heureux retraités, dans leur charmante ferme en Suède. Sa mère finit par le retrouver à Londres afin de lui prouver que tout n’est que complot et qu’elle n’est pas folle. Deux histoires. Deux vérités. Mais qui Daniel doit il croire ? Jusqu’où est il prêt à aller pour lever le voile ?

Avis :

Je lis très peu de thriller mais j’avoue que de temps en temps c’est plutôt agréable 🙂 Ce livre ce n’est pas un hasard si je l’ai lu mais un cadeau fait par ma soeur amatrice de polars. Je voulais essayer d’en lire un et voici « La ferme ». Ce n’est pas un policier mais plus un livre de suspense. L’intrigue y est très prenante. On se met à la place de Daniel tiraillé entre son père qui déclare sa femme folle et sa mère qui clame haut et fort être saine d’esprit. Tout se tient et à force on ne sait plus qui croire ! C’est assez bien fait j’avoue, on est vite pris au jeu ! On imagine très bien cette petite ferme sous la neige, isolée dans la campagne suédoise. La seule appréhension que j’ai eu lors de cette lecture,  est que la fin retombe comme un soufflé après tout ce que nous découvrons tout au long de ce thriller. Et je suis ravie que mes appréhensions n’étaient au final qu’illusion. Si vous aimez le suspense à la Shutter Island ou encore mieux à la Dream House, vous ne devriez pas être déçu 🙂

Note : 3,5/5

Le soleil tape fort !

BIGGER SPLASH

Thriller Franco-Italien de Luca Guadagnino

Sortie le  6 avril 2016 – Durée : 2h05

Bande annonce : ici

Synopsis :

Suite à une grave opération de ses cordes locales, Marianne Lane (Tilda Swinton), rock star,  part se reposer sur l’île méditerranéenne de Pantelleria avec son petit ami Paul (Matthias Schoenaerts). Tout est tranquille et silencieux pour les amoureux jusqu’à l’arrivée d’Harry (Ralph  Fiennes), producteur et ex de Marianne, et de sa fille Pénélope (Dakota Johnson). Le passé ressurgit et beaucoup de sentiments différents vont faire voler la quiétude des vacances en éclat !


Mon avis :

Ce qui m’a attiré pour voir ce film avant tout, je l’avoue,  c’est l’allure sexy de Matthias Schoenaerts. Que dire de ce film ? Décousu est l’adjectif le plus représentatif de ce film ! Tout part à volo ! Au début il n’y a aucun dialogue on se dit « What the fuck ? » mais on comprend pourquoi après ! L’entrée en matière vous annonce tout de suite la couleur du film ! Arrive Ralph Fiennes (Le patient Anglais, Harry Potter….) et sa fille Dakota Johnson (Cinquante nuance de Grey) et là c’est le bordel complet. Je pense qu’il faut avoir une certaine largesse d’esprit pour voir ce film et tout prendre au second degrès ! Ceci dit Ralph Fiennes est brillant, hyper crédible, il interprète son personnage avec talent. On est à l’affût de ses moindre gestes et mouvements qu’il va faire. Il y a une sorte de suspense dans ce film. On se retrouve souvent suspendu à une scène mais parfois déçu par l’effet du soufflé qui retombe ! Mais revenons à ma première raison qui m’a incité à aller voir ce film et je peux vous dire que je ne suis pas déçue par l’interprétation de Matthias Schoenaerts (Les jardins du roi, De rouille et d’os..) ainsi que celle de Tilda Swinton (Narnia, We need to talk about Kevin….) . On peut se sentir perdu par moment, dérangé par la relation du père et de la fille. A cet effet, on oublie le personnage d’Anastasia dans cinquante nuances de Grey, ici Dakota Johnson joue une petite adolescente allumeuse, complètement méconnaissable ! On peut aussi trouver quelques longueurs au film mais malgré tout je l’ai bien aimé. Le réalisateur a également beaucoup joué sur les  gros plans et sa manière de filmer, très différente d’un film classique. Ces paysages d’Italie et la villa, nous donnent une envie d’escapade mais sans le tumulte de nos personnages :-). Ce serait apparemment un remake du film « La Piscine », mais ne l’ayant jamais vu je ne peux pas faire la comparaison. Quoiqu’on en dise j’ai trouvé ce film intéressant , maintenant je peux comprendre qu’il ne soit pas au goût de tout le monde !


Note : 3/5

Plus belle la vie à Edimbourg IV

bertie

Auteur : Alexander Mc Call Smith

 

L’Histoire

Nos amis d’Edimbourg sont de retour dans ce quatrième volet intitulé « Le monde selon Bertie ». Tous continuent leur petit train train quotidien. Notre jeune Pat vit désormais en collocation avec Matthew. Elle continue a travailler à la galerie tout en suivant ses cours. Un beau jour dans un bus elle pense croiser Bruce, parti  s’installer à Londres. Serait il de retour ? Londres ne lui aurait il pas réussi ? Ou est ce un simple sosie ? Domenica est de retour au 44 Scotland street et voit s’installer en face de chez elle son amie Antonia. L’entente sera- t- elle toujours aussi cordiale entre ces deux femmes ? Notre chère peintre Angus Lordi aura de nouveaux soucis avec son chien Cyril qui risque l’euthanasie ! Big lou notre barmaid préférée se ralliera à la cause Jacobite pour son nouvel amour mais Matthew et Angus ne voient pas cela d’un très bon oeil ! Quant à notre petit génie préféré,  Bertie on pourrait penser avec le titre de ce volet que ce roman sera centré sur lui mais pas du tout. Il est tout de même présent accompagné d’un petit frère Ulysse qu’il espère occupera d’avantage sa mère castratrice et le laissera souffler ! Le pauvre petit ne devrait pas trop rêver, si ce n’est pas sa mère c’est au tour de sa camarade de classe Olive de le soumettre à ses bonnes volontés ! Bref on ne s’ennuie jamais à Édimbourg 🙂

« Il n’existait pas de mots aptes à traduire de façon juste ce mélange d’égoïsme, de gel capillaire et d’autosatisfaction qui constituait la personnalité de Bruce. »

« Bertie songeait à tout cela en observant Scotland Street par la fenêtre. La vie était bien morne, mais elle changerait du tout au tout lorsqu’il atteindrait l’âge de dix-huit ans et quitterait la maison pour aller vivre dans un lieu éloigné et exotique : à Glasgow, peut être. »

« Parce qu’on a besoin de croire en quelque chose, soupira-t-elle enfin. Sinon, la vie n’a pas d’intérêt. On peut croire en n’importe quoi, tu sais. En l’art, en la musique, en Dieu. Le tout, c’est d’avoir un truc. »

Avis :

Encore une fois je ne suis pas déçue par cette chronique Edimbourgeoise. Je dirai même que celle ci est particulière car je l’ai lu en partie dans la ville même d’Edimbourg. Je me suis faufilée dans les rues citées dans ce roman qui se trouvaient derrière la Guest House où j’étais logée. Toutes ces rues existent bien ainsi que le fameux Cumberland Bar. Dundas street est bien la rue dédiée aux galleries d’art mais pas de Big Lou à l’horizon. Le seul hic est ce fameux 44 Scotland Street qui en réalité n’existe pas. La rue ne dépasse pas le numéro 30 😦 !  Mais ce n’est pas grave j’ai pu visiter ces quartiers résidentiels de la nouvelle ville et désormais lorsque je lis l’une de ces aventures Edimbourgeoise je me ballade dans les rues d’Edimbourg et les visualise avec nos personnages ! La vie de nos amis évolue doucement mais sûrement  ! La suite arrivera cet été 🙂

Note : 5/5

La routinologie

I-Grande-62459-ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-n-en-as-qu-une.net

Auteur : Raphaëlle Giordano

 

L’Histoire :

« Je suis routinologue » dit Claude. « Routino quoi ? » demanda Camille, jeune femme de 38 ans qui voit sa vie basculer le jour de sa rencontre avec Claude. Camille a tout pour être heureuse : un travail, un homme et un fils à la maison. Mais est ce suffisant pour vivre le vrai bonheur ? En réalité,  Camille n’aime pas son travail et les relations avec son mari et son fils sont assez tendues ! Lorsque Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’aider à être heureuse, Camille n’hésite pas longtemps et fonce ! Être heureux n’est pas un travail de tout repos pour Camille. Elle devra tenter des expériences étonnantes, créatives et riches de sens pour s’accomplir et réaliser enfin ses rêves.

« Faire ce que tu aimes, c’est la liberté; aimer ce que tu fais, c’est le bonheur »

« Aujourd’hui est un cadeau. C’est pour ça qu’on l’appelle présent »

« En développant l’altruisme, l’amour, la tendresse et la compassion, on réduit la haine, le désir ou l’orgueil »

« Chacun mérite qu’on lui donne une chance d’être connu. Encore faut-il baisser la garde du jugement, des a priori et des interprétations »

Avis :

J’ai dévoré ce premier roman de Raphaëlle Giordano. Il faut savoir que notre écrivain est dans un premier temps coach en créativité et développement personnel mais également artiste peintre avant de devenir auteure ! Ce livre je l’avoue tombe à pic dans ma vie et mon besoin de re-centration sur soi ! Il m’a beaucoup fait penser  au roman « Les dieux voyagent incognito » de Laurent Gounelle. Il y a une approche psychologique, philosophique et spirituelle sur la réalisation de soi très fine et très claire. On y trouve même un petit lexique à la fin du livre sur le sens de certains termes comme l’empathie sèche/l’empathie mouillée (ces deux là m’ont marqué en tout cas) …..  Je pense que l’on peut tous plus ou moins s’identifier à certains moments de vie de notre héroïne.  En tout cas j’ai souvent souri lors de ma lecture . On y trouve beaucoup de vérité selon moi, et même si les conseils donnés  paraissent logiques,  croyez moi tant que vous ne les mettez pas en pratique n’attendez pas alors qu’un miracle se produise ! Vivre le moment présent par exemple, on pense tous que nous le faisons mais en y réfléchissant bien, nous sommes continuellement dans le passé ou le futur. Il n’est pas évident de savourer ces moments du présent. J’avoue qu’avant de lire ce  bouquin j’ai assisté à un atelier organisé par Mr Bonheur (c’est le surnom que je lui donne) qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur beaucoup de choses autour de moi et sur la notion du « présent », notamment grâce à la méditation dont nous parle également l’auteure. La lecture de ce roman magique  venant compléter cet atelier, n’a fait que confirmer et accroître mon envie d’être encore plus heureuse chaque jour. Je le conseille vivement à toutes les personnes qui ont besoin de se ressentir boosté dans la vie ! Et pour ceux ou celles d’entre vous qui veulent aller encore plus loin dans la réflexion, je vous recommande  vivement de compléter cette lecture avec le roman de Miguel Ruiz, intitulé « Les quatre accords toltèques » (cadeau précieux que l’on m’a fait et que j’ai offert à mon tour et dont on m’en parle encore aujourd’hui).

Note : 5/5

Le médecin est dans le pré !

Médecin

Comédie Dramatique Française de Thomas Lilti

Sortie le 23 mars 2016 – Durée : 1h42

Bande annonce : ici

Synopsis :

Jean-Pierre Werner ( François Cluzet) est médecin de campagne. Divorcé, et père d’un jeune homme (Félix Moati) vivant à Paris, il consacre sa vie à ses patients. Malheureusement il va découvrir qu’il est atteint d’une tumeur cérébrale qui nécessite de suivre un traitement assez lourd. Pour cela il doit ralentir son activité. Sans le prévenir, son cancérologue (Christophe Odent) lui envoie en renfort Nathalie Delezia (Marianne Denicourt) fraîchement diplômée de médecine. Mais Jean-Pierre, ayant l’habitude de gérer tout tout seul,  n’est pas content de la venue de cette dernière et le lui fait bien comprendre !


Mon avis :

Un film gentillet ! Un de plus ! Honnêtement je le déconseille à toutes les personnes qui paient leur place de cinéma ! Cela fait cher l’heure et demie, d’autant plus qu’il y a des longueurs ! L’histoire au fonds est sympa mais c’est un peu mou et c’est pas non plus la franche rigolade ! On dirait une petite télé réalité sur la vie d’un médecin de campagne qui sans surprise fera des petites crasses à la nouvelle arrivée ! Je n’ai rien à dire sur le jeu des comédiens bien sûr , ils sont très bons mais on peut attendre de le voir sur le petit écran ! Le petit plus du film pour moi,  serait l’histoire du vieux monsieur qui est hospitalisé chez lui. Ses scènes sont  assez émouvantes . J’évoquerai aussi le plaisir des yeux lors de l’apparition du jeune Félix Moati (Lol, Télé Gaucho …).


Note : 2,5/5

Sauvons le monde !

demain

Documentaire Français de Cyril Dion et Mélanie Laurent

Sortie le 2 décembre 2015  – Durée : 2h00

Bande annonce : ici

Synopsis :

En 2012, dans la revue britannique Nature, une vingtaine de scientifiques annoncent qu’une partie de l’humanité va disparaître avant 2100. Un peu comme les dinosaures quoi ! A la différence que la disparition de l’humanité ne sera pas du fait de la nature mais de l’homme lui même qui est en train de provoquer l’effondrement des écosystèmes ! La surpopulation, le manque d’eau, le manque d’énergies fossiles, le dérèglement climatique vont lancer des millions de pauvres désespérés à l’assaut des pays nantis. Le film ne fait pas seulement le triste constat de l’état de notre planète mais nous montre qu’il existe des solutions et que si chacun d’entre nous y mettait un peu du sien (et surtout les politiques qui financent ces grosses sociétés destructrices de nos écosystèmes), nous pourrions sous une vingtaine d’année renverser la donne dans le bon sens. Pour cela Cyril Dion et Mélanie Laurent ont fait le tour du monde à la recherche de ces idées ingénieuses car comme le disait Gandhi « Montrer l’exemple n’est pas la meilleur façon de convaincre, c’est la seule ».


Mon avis :

Si tu viens de lire le synopsis tu devrais déjà te précipiter pour aller voir ce documentaire, surtout si tu te sens un minimum concerné par notre belle planète ! J’ai adoré même si parfois je l’avoue je n’ai pas tout compris surtout dans le chapitre économie. Le documentaire est bien structuré en cinq chapitres : Alimentation (monoculture, jardins urbains, …..) , Énergie, Économie, Démocratie et Éducation.  Il est aberrant de voir que certaines villes aux états unis n’ont aucune terre cultivable et qu’ils ne mangent aucun produits frais ! Ne parlons pas du gaspillage de l’eau, du pétrole qui nous pollue et de nos politiques qui ne pensent qu’à leurs intérêts et non à notre planète ! Ah si ils ont fait la cop 21 et quand Paris est trop pollué on fonctionne avec un système de pair et impair ! Bref  ! Je savais déjà plus ou moins, mais là au travers de cette vision mondiale, j’ai eu une vraie prise de conscience !  Et à votre avis quels sont les pays les plus avancés dans la préservation de notre  humanité  ? Les pays nordiques !!  Tout démarre à l’école chez eux dans l’éducation faite et donnée aux enfants. Les valeurs de préservation leurs sont apportés dès leur plus jeune âge ! Bon je ne vais pas vous en dire plus il faut que vous le regardiez ! Peut être que vous aussi, comme moi vous aurez envie de participer à la longévité de notre humanité, de croire en ce beau projet qu’ont Cyril Dion, Mélanie Laurent et des milliers d’autres gens. Je me dis que si tout le monde y met du sien déjà dans son quotidien, on peut nous sauver !!!


Note : 4/5